The American West / The West 2016

Une Mini-Serie TV sur la chaine AMC en 8 épisodes produite par Robert Redford.

Elle raconte l’épopée de l’Ouest au travers de plusieurs protagonistes comme George Custer, Wyatt Earp, Billy the Kid et Crazy Horse en autres.

Au hasard des épisodes nous verrons :

Jonathan C. Stewart dans le rôle de Wyatt Earp.

Will Strongheart – Crazy Horse.

Derek Chariton - Billy the Kid

La verrons-nous un jour sur nos chaines ???? En attendant les Italiens on plus de chance que nous elle passe actuellement.

.

.

Rechercher dans ce blog

Chargement...

vendredi 23 septembre 2016

Tangled Trails - Charles Bartlett - 1921

Neal Hart  /  Cpl. Jack Borden
Violet Palmer  /  Milly
Gladys Hampto  n/  Blanche Hall
Jean Barry  /  Mrs. Hall
Jules Cowles  /  The Stranger
Edward Roseman  /  Phil Lawson

56 minutes
Autre titre : Sands of Sacrifice
Dans les grands territoires du Nord Ouest du Canada. Phil Lawson (Roseman) est un escroc qui fait miroiter la possession de mines sans valeur à des gens crédules qui les achètent pour se rendre compte ensuite qu'elles ne valent rien. 
Un jour l'un d'eux menace de tout révéler si Lawson ne lui rembourse pas ses pertes. Lawson le précipite dans la mine et le laisse pour mort. Un voisin qui passait prévient la police montée qui charge l'un de ses hommes, le Caporal Jack Borden (Hart) d'arrêter Lawson. 
En chemin Jack découvre que l'homme de la mine n'est pas grièvement blessé. Celui-ci lui explique les manigances de Lawson qui s'enfuit pendant ce temps de l'autre côté de la frontière en train. Jack le poursuit mais son cheval s'encouble et chute lourdement dans la neige. 
Son cavalier est assommé et a la surprise d'être pris en charge par une jeune fille, Milly (Palmer), qui vit seule avec son père dans une cabane non loin d'une petite localité. 
Jack se repose un temps et fait la connaissance du père de Milly qui semble avoir un secret.
Lorsqu'il repart Jack se rend compte que Lawson a réussi à passer la frontière pour se rendre dans une ville où il compte bien trouver encore quelques pigeons prêts à lui acheter ses mines sans valeur. Jack prend le train suivant et retrouve le bureau de Lawson. 
Celui-ci est en train de molester sa secrétaire Blanche Hall (Hampton). Jack prend sa défense mais ne peut arrêter l'escroc hors de sa juridiction. 
Plus tard, chez Blanche et sa mère il découvre que le père de Milly a une grosse ressemblance avec le mari de Madame Hall qui l'a abandonnée 15 ans plus tôt en emmenant sa plus jeune fille suite à des commérages et un malentendu.
 Avec leur aide il retrouve la trace de Lawson qui lui échappe à nouveau pour retourner dans le Nord ...
On joue au chat et à la souris pendant tout ce film dont l'attrait principal est le contraste entre les paysages enneigés et la ville. 
Jack va se changer pour prendre le train, troquant au passage sa lourde pelisse et sa toque contre un costume trois pièces et un chapeau cowboy.
C'est une histoire toute simple, contée linéairement sans fioritures inutiles. Le héros en la personne de Neal Hart semble d'une gentillesse confondante. Pas étonnant que son surnom soit America's Pal. Il parait qu'il adorait incarner des mounties!
En parlant à son cheval il lui dit gentiment en désignant la neige que c'est aussi blanc mais que ce n'est pas du sucre. 
Il ne faut pas se méprendre, Neal Hart a certainement l'air gentil mais il sait aussi se servir de ses poings et n'hésite pas à se lancer dans la bagarre. Comme il semble petit et costaud, il donne l'impression d'être d'une stabilité à toute épreuve.
Le final bien que terminant sur une note optimiste est surprenant, un peu à la façon d'un Lucky Luke qui part au loin sans se retourner et qui chante ‘I'am a poor lonesome cowboy’ notre héros s'en va.
Violet Palmer et Gladys Hampton sont plutôt mignonnes mais ont des physiques assez standards, et cela les rend d'une certaine façon plus proches du spectateur.
Ce genre de film vous fait basculer en arrière dans le temps et vous donne la nostalgie des choses simples. Lorsque The End s'affiche sur l'écran, vous souhaiteriez vous retrouver à cette époque où le temps semblait durer plus longtemps et les gens donnaient l'impression d'être moins compliqués.
A ce jour comme il est impossible de trouver des photos de Neal Hart autres que les deux ou trois habituelles, pour le plaisir je rajoute quelques captures d'écran de ces visages aux expressions souvent si douces ...

(Par contre on peut voir ce film sur le net ...)
Violet Palmer
Gladys Hampton - Blanche
Adieu, au revoir ou... à bientôt ?

mercredi 21 septembre 2016

Thunder in God's Country - George Blair - 1951



George  assistant réalisateur puis réalisateur, producteur et acteur pour une seule occasion.
Il va ne réaliser qu’une poignée de westerns, 7 au total, et mettra devant sa camera 3 fois de suite Rex entre 1950 et 1951.
1950 à Hidden Valley une petite ville qui a su garder son atmosphère du vieux West.
De bon matin sur son boghei Bill Stafford éditeur du journal ‘Hidden Valley News’  rend visite  lors de sa tournée à Smitty un ancien boxeur professionnel : ils vont vite en venir aux mains !
D'une droite le boxeur va allonger Bill Stafford qui le soupçonne d'avoir perpétrer un meurtre.
Au même moment  Smitty voit arriver à cheval  le cowboy Rex Allen qui lui demande le chemin pour se rendre à Hidden Valley.
Rex Allen reprend son chemin peu après et fait la rencontre du Sheriff adjoint Happy Hooper qui s’initie au trombone dans la nature.
Rex et Happy sont des anciens militaires qui ont servis dans la force aérienne au cours de la WW II.
Lors de leur conversation Rex va repérer sur la piste un  boghei en déroute et en feu. Une fois le feu maitrisé Tex et Happy vont découvrir à l’intérieur le corps de Bill Stafford mort.
A Hidden Valley Tex va informer Dell Stafford de la mort de son père dans le bureau de son journal.
Sur ce arrive le Marshal Tim Gallery, un autre ami de la force aérienne venu les informer que le médecin a découvert que Bill était décédé avant que l’incendie se soit déclaré dans le boghei.
En ville le vieux Carson Masterson, propriétaire du saloon et hôtel fait campagne contre Larkin le Maire sortant.
Lors de son discours électoral Carson promet de moderniser la ville et en profite pour critiquer le Marshal Tim Gallery pour ne pas avoir encore élucidé le meurtre de Bill. Aussitôt une bagarre générale va se déclencher avec des vauriens menés par  Breedon à la solde du vieux Carson qui seront vite mis hors d’état de nuire.
Après la bagarre nos 3 anciens de la force aérienne vont se rafraichir au saloon où ils seront servis par le barman Smitty employé et comparse du vieux Carson Masterson.
Les 2 gaillards mijotent d’ouvrir une salle de jeux dans le saloon mais pour cela il faudra que Carson Masterson remporte les élections et qu’il puisse se  débarrasser du Marshal Tim Gallery et de son adjoint Happy Hooper.
Carson Masterson et Smitty ne vont pas hésiter à commettre même des meurtres et semer le chaos dans la ville sur fond d'explosions ...     
Nos 3 anciens soldats vont bien trouver une solution pour mettre fin aux agissements des 2 manants.


Rex va galoper dans les décors de:
Iverson Ranch - 1 Iverson Lane, Chatsworth, Los Angeles, Californie
 


Rex nous interprète 3 morceaux avec un célèbre traditionnel John Henry
§ Melody of the Plains
§ Mollie Darling
§ John Henry
 

Une durée de  67 minutes en N. et B. et en VO uniquement dans une copie potable.
Au générique nous avons:
Rex Allen………..Rex Allen
Mary Ellen Kay...Dell Stafford
Buddy Ebsen…....Happy Hooper 
Ian MacDonald….Smitty 
Paul Harvey……..Carson Masterson
Harry Lauter…...Marshal Tim Gallery
John Doucette…..Henchman Breedon
Harry Cheshire....Mayor Larkin
John Ridgely….....Bill Stafford
Frank Ferguson...Tape Recorder Man
Wilson Wood…...Johnson 

Google+ Badge

Messages les plus consultés

les membres

HOWDY!

HOWDY!